Cookies

Ce site web utilise des cookies pour d'analyse, du contenu personnalisé et des annonces. En savoir plus

Faites place nette et donnez : ça rend heureux !

Vieux frigos, congélateurs ou micro-ondes en panne, ... C'est fou la quantité d'objets que nous conservons inutilement! Alors que les offrir pour faire place nette nous rend bien plus heureux. Une coach du rangement nous explique pourquoi se rendre au centre de réutilisation ou au Point de Recyclage fait tellement de bien.
Trouvez un point de collecte

Que dit la science ?

Comment se fait-il que le simple fait de ranger nous mette de bonne humeur ?

Certains scientifiques associent le sentiment de bonheur à l'oxytocine, une hormone féminine. Celle-ci procurerait une sensation de béatitude lorsque nous rangeons (on trouve chez l'homme une hormone comparable appelée vasopressine). Soit l'inverse de l'endorphine, sécrétée lorsque nous achetons de nouveaux produits.

Mais pourquoi donc le don d'un objet nous rend-il heureux ?

De nombreuses études sur le bonheur ont été réalisées de par le monde. Et le constat est à chaque fois le même: le bonheur est fortement lié aux autres. Nous sommes des êtres sociaux. Et nous sommes donc plus heureux lorsque nous établissons un lien avec autrui. Faire plaisir à autrui nous rend donc heureux. Ce n'est pas plus compliqué que ça.

Se débarrasser du superflu, oui mais comment? Avec notre check-list du bonheur.

Donc on jette tout et on ne garde rien?

On se calme! D'après la coach du rangement Annelies Mentink et certains de ses collègues experts, mieux vaut commencer par se poser les bonnes questions. Elles sont au nombre de 7:

  1. En ai-je eu besoin ou l'ai-je même regardé ces derniers mois? 
  2. Cet objet me rend-il la vie plus agréable ou plus facile? 
  3. Me rend-il heureux ou satisfait?
  4. Si je ne l'avais pas, me manquerait-il et ma vie en serait-elle affectée?
  5. Est-il encore en état de marche?
  6. Puis-je le remplacer par un autre objet plus approprié ou meilleur?
  7. Puis-je faire plaisir à quelqu'un en l'offrant?

Comment tout a commencé pour Annelies Mentink, coach du rangement.

L'histoire d'Annelies Mentink est symptomatique de ce que nous ressentons tous en notre for intérieur.

En effet, elle n'est pas devenue coach du rangement professionnelle par hasard. Si elle se mit un jour à se débarrasser de choses, ce fut avant tout par frustration. "J'avais un peu le moral dans les chaussettes et l'une des choses qui me donnait le bourdon, c'était cette quantité énorme de choses que j'avais accumulées chez moi. C'était comme un mur qui m'empêchait de voir plus loin."

"J'ai longuement réfléchi à la chose avant de me mettre à ranger comme je ne l'avais jamais fait. Et j'ai noté qu'à chaque fois que je revenais du centre de réutilisation ou du recyparc, je me sentais mieux mentalement, plus légère aussi. J'avais à nouveau des pensées positives." 

Un achat, c'est toujours grisant. Mais l'effet est de courte durée.

Ode au minimalisme

Bien vite, Annelies ne se contente plus de se débarrasser de ses affaires. Elle entame une carrière de 'coach du rangement' et le minimalisme devient pour elle une seconde nature.

"Nous possédons bien trop de choses. La publicité nous pousse à acheter toujours plus d'objets inutiles. Ceux-ci nous donnent un vague sentiment de satisfaction, mais l'ivresse est de courte durée. Et au final, on entasse chez soi une foule de gadgets et d'objets dont on n'a pas besoin. Je plaide pour plus de minimalisme, pour laisser tomber ce qui ne nous convient pas. A-t-on vraiment besoin de toutes ces choses? Les objets agissent comme des stimuli visuels : on 'doit' les nettoyer, les ranger, les entretenir... Du coup, ils nous détournent de l'essentiel: les amis, les relations, les expériences enrichissantes telles qu'un voyage ou un bon dîner."

Ressentir quelque chose nous rend bien plus heureux que posséder un objet. Surtout lorsque nous partageons nos expériences avec autrui. Ce qui nous ramène à l'essentiel ;-)

"Je dois", "il faut", ... Et si on arrêtait une bonne fois pour toutes de "devoir" ?

Moins d'objets, moins de stress

Un surplus d'objets entraîne un surplus de stress. Et davantage de chaos, dans votre maison comme dans votre cerveau.
Moins d'objets, c'est plus de paix intérieure et de bonheur.
Et lorsqu'on fait cadeau des objets dont on se débarrasse, on fait en prime le bonheur d'autrui. Idéal, non?

Les objets s'en vont, les souvenirs restent

Le plaidoyer d'Annelies a beau faire sens, que faire de ces objets qui nous rappellent des souvenirs, souvent chargés d'émotions ? Cette armature 70's de feu grand-papa ? Ce tourne-disques qu'on s'est toujours promis de réparer un jour ?

La réponse d'Annelies peut paraître plus brutale qu'elle ne l'est en réalité : "Jetez-les sans regret. De toute façon, vous savez que vous ne les utiliserez plus jamais. Vos souvenirs ne résident pas dans des appareils mais dans votre tête. Et ils y resteront pour toujours. C'est quand même l'essentiel, non ?"

Annelies Mentink : les souvenirs impérissables ont bien plus d'importance que les objets
Ne rangez pas ce dont vous pouvez vous débarrasser.

Pas à pas vers le zéro déchet

Comment Annelies applique-t-elle cette recherche du minimalisme dans son quotidien?

"Je suis bien plus consciente aujourd'hui, je fais moins de shopping et je me pose à chaque fois les bonnes questions : en ai-je vraiment besoin? Et la qualité est-elle au rendez-vous? Je pense également à la nature et j'essaie de tendre vers le "zéro défaut". Je raconte mes tentatives diverses à mes clients et ceux-ci constatent que ça marche. Par essais et erreurs, mais ça marche !"

Faire un peu de rangement, ça prend moins de temps que chercher sans cesse.

Un plan par étapes de A à Z

Cela vous a donné envie de vous retrousser les manches? Le livre et le site d'Annelies vous proposent un plan par étapes complet. Un petit avant-goût ?

"C'est bien de vouloir tout ranger, mais ne soyez pas trop ambitieux. Commencez par de petites choses. Ne vous attaquez pas au grenier, par exemple, si vous savez que vous devrez vous arrêter en plein rangement pour faire autre chose. C'est démotivant."

Les sources auxquelles Annelies a puisé son inspiration vous seront également d'une grande aide. Par exemple ces 2 hipsters : The Minimalists.

Et la route vers le bonheur de Recupel ? Elle passe par un Point de Recyclage, votre recyparc ou un centre de réutilisation. Vous trouverez les adresses au bas de cette page.

Les gens heureux ne sont pas plus généreux. Les gens généreux sont plus heureux.
esc