Cookies

Ce site web utilise des cookies pour d'analyse, du contenu personnalisé et des annonces. En savoir plus

Les véritables spécialistes en électro se trouvent chez les centres de réutilisation.

Chaque année, une quantité considérable d’appareils électr(on)iques sont rapportés au Kringwinkel ‘t Rad. Il s’agit plus précisément de 220 tonnes d’amplificateurs, sèche-linges, grille-pains, téléviseurs, etc.

Tous ces appareils font d’abord l’objet d’un contrôle visuel minutieux. L’appareil à croque-monsieur est-il encore pourvu de son revêtement antiadhésif ? Toutes les pièces du mixeur sont-elles encore présentes ? Une fois ce contrôle passé, les appareils sont ensuite testés. Les machines à laver, sèche-linges, radios et armatures lumineuses sont soigneusement contrôlés. En cas de défaillance de petites pièces détachées, celles-ci sont remplacées. Mais si l’appareil ne fonctionne plus, celui-ci est remis à Recupel. Finalement, ce sont environ 33 % des appareils qui se retrouvent dans les rayons du centre de réutilisation.

Plus qu’un simple lieu de travail.

Les centres de réutilisation proposent un emploi à ceux à qui la chance ne sourit pas toujours sur le marché du travail classique. Il leur offre un job sur mesure, mais aussi la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle. Revenus, contacts sociaux, développement des talents et apprentissage de compétences techniques, sociales et linguistiques sont autant d’éléments qui aident les employés à (ré)intégrer le marché du travail.

Testeur d’appareils électr(on)iques

Dans le département Électro, la diversité est un atout, et ce, aussi bien au niveau du travail effectué que parmi les employés. Contrôler des ordinateurs, des frigos ou des armatures lumineuses exige des connaissances techniques. Les employés se spécialisent généralement dans un type d’appareil qui leur est familier ou pour lequel ils disposent de connaissances solides. Grâce au suivi et à l’encadrement de qualité, ils évoluent dans un environnement faisant la part belle aux évolutions, ce qui leur permet de continuer à se former.

La majorité des employés disposent de connaissances en électromécanique. Prenons l’exemple de Bachir. Originaire d’Algérie, il est titulaire d’un diplôme en électromécanique. Souvent, les diplômes décernés à l’étranger n’ont pas leur équivalent dans notre pays. En plus de la barrière imposée par la langue, cela peut rendre la recherche d’un emploi plus difficile. Ici, Bachir peut mettre à profit ses aptitudes en testant les armatures, par exemple.

Électro de seconde main

Tous les appareils sont les bienvenus aux centres de réutilisation, même ceux qui ne fonctionnent plus. Les centres de réutilisation sont notre partenaire de collecte officiel. N’hésitez pas à déposer vos appareils ménagers, de petite ou grande taille, vos appareils médias et autres armatures lumineuses dans le magasin le plus proche de chez vous. Si un câble y est raccordé ou qu’une batterie est encore présente, vous pouvez le ramener.

esc