Cookies

Ce site web utilise des cookies pour d'analyse, du contenu personnalisé et des annonces.

Des cartouches vides à la poubelle, ça fait mauvaise impression

Oups, vous avez jeté votre cartouche d’encre vide à la poubelle ? Vous n’êtes pas le premier à qui ça arrive. Ce geste peut paraître insignifiant, sauf quand on sait qu’en Belgique, on estime que 8 millions de cartouches sont vendues chaque année. À l’échelle du monde, ce chiffre représente 500 millions d’exemplaires, dont les trois-quarts finissent à la poubelle. Continuer à gaspiller ou recycler facilement : le choix est vite fait, non ?

Une cartouche, c’est de l’électro ? Comment ça ?

Si si, une cartouche est considérée comme du matériel électro : chacune d’entre elles contient une puce (qui sert notamment à connaître son niveau d’encre). Ce composant minuscule est pourtant d’une importance capitale, puisqu’il regorge de métaux et matériaux utiles.

Sans parler du plastique que l’on trouve dans les cartouches.

Recupel offre la solution. La plupart des cartouches sont réutilisables : après un nettoyage, elles sont reremplies, pour être ensuite vendues. Mais alors, quid des cartouches trop anciennes ou cassées ? Elles bénéficient d’une seconde vie : Recupel recycle plus de 90 % de chaque cartouche en matériaux réutilisables, qui servent de base à de nouveaux produits.

Vous ignoriez qu’une cartouche, c’était aussi de l’électro ? Ou que le recyclage pouvait être si simple…
esc